À PROPOS DE NOUS

Historique

par Gaétan Castilloux

C’est en novembre 1994, qu’héliporté vers Maniwaki pour un sauvetage, nous survolons une montagne présentant de nombreuses parois. Dès le lendemain, je visite ce site au riche potentiel avec mon regretté ami Jean-Claude Néolet.
Six mois plus tard m’en voilà propriétaire avec un bail emphytéotique! La Montagne d’Argent était née…

En 1996, une OBNL est créée dans le but d’obtenir des subventions pour accélérer le développement du Parc d’Escalade et de Randonnée de la Montagne d’Argent (PERMA). L’implication enthousiaste de nombreux ouvreurs de voies et bénévoles a permis la création d’un site d’escalade des plus fréquentés au Québec.

À l’automne 1999, la Cordée offre une aide financière pour agrandir le site en achetant des parois voisines qui appartenaient alors à la famille Gaétan Perreault. C’est ainsi que les voies Arche de Noway, M&M, La Controverse, L’Amphithéatre, le Fou, la Petite Folie et le petit Canyon voient le jour!

Hiver 2000, j’ai la chance d’aller grimper des cascades de glace artificielle formées à partir d’une conduite d’eau à Ouray (Colorado). Cette expérience m’incite à reproduire un système similaire pour la période hivernale à la Montagne d’Argent.

Depuis janvier 2008, le PERMA et la Cordée ont cédés leurs droits de propriété à la Municipalité de la Conception afin de préserver le site en créant un Parc Municipal de sports de montagne.

La légende de la Montagne d'Argent

par Myriam Paquet

Nous sommes en 1911, l’année marquée par le lancement du Titanic, l’aggravation de la tension politique au sein de l’Europe, Franz Ferdinand ne connaît pas encore son sort et Michael Jackson est loin d’être né.

Dans un petit coin encore bien perdu, les flammes ravagent les côtes des Laurentides, on nomme l’évènement les grandes brulées. C’est l’un des plus importants feux de forêt qui marquera la région de La Conception.

Avec la récession en pleine marche et le grognement peu lointain de la guerre, la communauté vit une année de pauvreté et de destruction. Heureusement, la vie renaît des cendres: des bleuets habillent le corps nu de la montagne.

Dans l’espoir de rebâtir la communauté, certaines personnes entreprennent un pèlerinage vers le marché central de St-Jérôme pour y vendre les fruits des grandes brulées. Grâce à cette initiative et à son succès, la région passe par la récession et la guerre avec assez d’argent. Ainsi, la montagne sera baptisée la Montagne d’Argent

M$

M$